L’essentiel à savoir sur la pression de l’eau

L’eau circule à l’intérieur d’une habitation à l’aide de tuyaux d’eau potable. L’eau exerce sur ces tuyaux une pression équivalente à 3 bars avant son arrivée au compteur. Il arrive que cette pression soit plus élevée ou plus basse suivant les circonstances. Quelles en sont les causes et quelles solutions pourrait-on proposer ?

Les problèmes de basse pression

Les problèmes de basse pression peuvent être engendrés par plusieurs facteurs :

  • Logement plus élevé par rapport au château d’eau.
  • Les usagers ravitaillés par un même château sont trop nombreux à ouvrir leurs robinets simultanément.
  • Les valves d’eau sont partiellement fermées de manière accidentelle, une vérification au niveau de celles-ci s’impose pour revenir à la pression normale.
  • Les fuites d’eau : elles sont la plupart du temps la cause d’une basse pression, faire appel à un plombier est la solution la plus simple et la plus rapide pour corriger la pression.
  • L’obstruction des tuyaux par des minéraux est assez habituelle dans les vieilles habitations, ceci entraîne une diminution du débit d’eau circulant tout le long de ces tuyaux bouchés.
  • Une obstruction peut aussi s’observer au niveau de mailles présentes dans les lavabos et robinets défectueux, affectant la circulation de l’eau.

Pour augmenter la pression d’eau dans une habitation, il existe un dispositif appelé surpresseur. Celui-ci régule la pression de l’eau jusqu’à ce qu’on obtienne la pression idéale de 3 bars. Si la pression est de moins de 0,3 bar, le recours à ce dispositif n’est pas seulement utile, mais surtout indispensable.

Les problèmes de haute pression

Une forte pression peut endommager les matériaux et installations par lesquels l’eau circule.

Pour le surmonter, on peut utiliser un réducteur de pression. Ce dernier a le pouvoir de diminuer la pression lorsque celle-ci est trop importante. Il peut s’avérer très utile lorsque la pression dépasse les 3 bars et provoque des bruits incommodes au niveau des canalisations.

Il existe deux types de réducteur de pression :

  • Les réducteurs préréglés à 3,5 bars.
  • Et les réducteurs à régler au niveau désiré (avec ou sans manomètre).

Il est également recommandé d’utiliser des canalisations de circonférence large pour éviter les problèmes de forte pression. Ceci s’explique par la diminution du débit d’eau qui passe par les tuyaux, ce qui réduira considérablement la pression de l’eau sur ces derniers.

L’installation de ces dispositifs (surpresseur et réducteur de pression) peut être faite par n’importe quel amateur qui s’y connaît un peu en bricolage, il est toutefois préférable de faire appel à un professionnel si on veut obtenir de meilleurs résultats, celui-ci par la suite pourra dispenser de précieux conseils.

À noter que les réducteurs de pression et les surpresseurs se vendent dans les magasins de bricolage et son proposés respectivement entre 30 et 150 euros et autour de 175 euros.

Fermer le menu